Rédiger une newsletter : 5 conseils pour qu’elle soit lue

30 octobre 2021 

Communiquer avec des clients qui vous ont donné leur consentement ? En soi, il n’y a rien de mieux. Ils reçoivent toutefois des dizaines de mails par jour, alors comment se démarquer ? Comment faire pour que vos messages à vous soient lus ? Voici 5 conseils pour optimiser vos chances.

1- Objet du mail : attention au spamming

Nous pouvons nous mettre d’accord sur le fait que si le mail que vous avez envoyé n’est pas ouvert, son contenu ne sera pas lu (une expression typiquement British reflète bien cette idée : No shit Sherlock).

Il y a certaines choses à ne surtout pas écrire dans l’objet de votre email pour qu’il arrive bien à destination. Facture, PayPal, Visa, Cadeau, Aidez-moi, Casino…ce genre de mots crie « alerte au SPAM » !

D’autres motifs peuvent faire atterrir les courriels que vous envoyez dans les spams :

  • vous n’avez pas inclus de lien de désabonnement;
  • vous envoyez trop de pièces jointes;
  • vous ne respectez pas les bonnes pratiques HTML (longueur du mail…);
  • Le format n’est pas adapté aux mobiles (une grande majorité d’internautes consultent leurs mails sur leur téléphone !).

Maintenant que vous savez tout ça, réfléchissez à un titre accrocheur. Il faut qu’il titille la curiosité du destinataire, qu’il ai envie d’en savoir plus. Par exemple : « vous allez adorer ce que j’ai à vous dire », ou encore « Réservé à nos 5 premiers clients ».

2- Faites ressortir votre marque

Vos couleurs, votre ton ou votre typographie sont autant de détails qui donnent envie au récepteur de vous lire.

Lorsque quelqu’un ouvre votre mail, il doit tout de suite être plongé dans votre univers. Cet univers qui lui avait plu et qui l’avait poussé à souscrire à votre newsletter.

Imaginez ceci : l’image que vous donnez sur votre site et sur les réseaux sociaux est pleine de paillettes et de sourires mais le texte reçu est en noir et blanc et sans aucun enthousiasme. Ou au contraire, vous êtes une entreprise de pompes funèbres et le fond de vos mails est rose fluo avec des petites étoiles…

Il est clair que ces messages ne seront plus jamais ouverts et certainement pas lus. Par conséquent, personne ne vous contactera pour acheter vos produits ou services.

3- Partagez des informations utiles

Après l’entrée en matière avec une accroche captivante, condensez les infos. Il faut qu’elles résument ce qui se trouve en grand format sur votre site.

En ce qui concerne les termes à aborder, pensez aux actualités de la société, aux évènements à venir, au nouveau produit que vous allez lancer ou à ce service qui fait rage en ce moment !

Sinon, pourquoi ne pas opter pour un FAQ ? C’est un format concret, facile à lire et qui montre aux lecteurs que vous savez quelles questions ils se posent.

Il est aussi important de donner la sensation au lecteur de faire partie d’une communauté de privilégiés. Seulement celles et ceux qui reçoivent votre newsletter, aussi appelée lettre d’infos ou infolettre, peuvent bénéficier de promos et de bons plans.

N’oubliez pas d’intégrer des photos dans le mail, ou encore mieux, des infographies. Elles rendent la lecture du texte plus facile et comme on dit : une photo vaut 1000 mots !

Enfin, pourquoi ne pas demander directement à vos abonnés ce qu’ils ont envie de lire ? Cela peut grandement vous aider à trouver des idées de contenu !

4- Parlez directement à votre client

Tout d’abord, réfléchissez au jour et à l’heure de votre envoi. Rare sont les personnes qui ouvrent une « lettre électronique » envoyée un samedi à 20h !

Si votre client idéal (persona) est une mère de famille, parlez-lui de ses enfants, de sa vie de femme, de ce qui peut l’aider dans sa vie de tous les jours. Et évitez de lui envoyer une newsletter à 16h, heure de sortie de l’école et heure à partir de laquelle elle court dans tous les sens (vous savez, le goûter, les devoirs, la douche…).

Votre client, vous le connaissez (vous avez bien étudié votre marché, n’est-ce pas ?). Vous savez quels sont ses problèmes, ce dont il a besoin.

Une petite touche personnelle est un gros bonus. Adressez-vous au lecteur par son prénom (il existe des outils pour rendre cela possible).

5- Attirez le lecteur vers votre site

Si le lecteur clique sur un lien dans le corps du mail et atterrit sur votre site, c’est un peu comme s’il venait vous rendre visite à la maison. Une astuce pour cela, c’est d’utiliser le degré d’urgence (« cette offre se termine demain à 12h ! »).

Il est clair que le contenu d’une simple newsletter n’a rien à voir avec tout ce que vous avez à dire et à montrer sur votre site. Le but, justement, est de donner envie d’aller découvrir le contenu du site en question. Ajoutez quelques liens cliquables dans le corps du message !

Une fois qu’il a fait le tour du propriétaire et qu’il est convaincu de ce que vous pouvez lui apporter, il y a plus de chances qu’il ouvre et lise votre lettre d’infos la prochaine fois.

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour que votre newsletter fonctionne. Soyez vous-même, mettez-y votre passion et parlez directement à votre client. Pensez aussi à analyser vos résultats pour voir ce qui fonctionne le mieux. Et puis, n’oubliez-pas que si vous manquez de temps ou d’idées, vous pouvez faire appel à mes services !

Partager cet article

Rechercher dans le blog...

Explorer les catégories :

Télécharge ma checklist !

ressource gratuite

Reçois directement dans ta boîte mail ta checklist pour auditer le contenu SEO de tes pages.